«Le journalisme du futur se fera en partie avec les ingénieurs»

Le monde des médias en Tunisie est confronté à une crise croissante. C’est le constat que dresse Sadok Hammami, maître de conférence à l’Institut de Presse et des Sciences de l’Information (IPSI) et spécialiste des nouveaux médias. Invité du 61ème épisode de Digiclub Powered by Topnet, il esquisse une critique du paysage médiatique tunisien et propose des solutions susceptibles d’engager les médias dans l’Open innovation.

suite de l’article sur le site  thd.net

Laisser un commentaire

Fermer le menu